Accueil DIVERS Enquête | Affaire ADJO VICTORIA CLIMBIÉ: 18 ans après le meurtre d’une...

Enquête | Affaire ADJO VICTORIA CLIMBIÉ: 18 ans après le meurtre d’une fillette ivoirienne en Angleterre.

0

Un rapport comme il n’aurait jamais dû en exister. C’est la conclusion de Lord Laming, président de la commission d’enquête sur l’affaire Victoria Climbié. Le meurtre horrible de cette petite Ivoirienne de 8 ans, en février 2000, a révélé les incroyables dysfonctionnements des services sociaux anglais, police, hôpitaux et autorités locales compris.

Après dix mois d’enquête, la commission propose pas moins de 108 recommandations au gouvernement, la moitié à appliquer «dans les trois mois» pour éviter une nouvelle tragédie. Parmi ces vœux, la nomination d’un commissaire national de l’enfance.

18 ans après cette tragédie, nous revenons sur cette affaire. En 1999, les parents de Victoria, qui vivent à Abidjan avec leurs sept enfants, confient leur fille à sa grand-tante Marie-Thérèse Kouao, qui réside à Paris, puis à Londres, pour lui donner une meilleure chance dans la vie. Mais la tante et son amant, Carl Manning, (condamnés en 2001 à la prison à vie) vont systématiquement brutaliser la fillette: coups de pied, de marteau, d’instruments de cuisine, brûlures, la liste des sévices est interminable.

Les semaines qui mènent à sa mort le 25 février 2000, provoquée par l’hypothermie et de multiples lésions internes, Victoria les passe attachée par une chaîne dans la baignoire d’une salle de bain non chauffée, le corps dans un sac en plastique où elle baigne dans ses excréments, à peine nourrie.

Notons que la petite Adjo qui était toujours souriante et pleine de vie est née le 2 novembre 1991.

Denos Olivier

LAISSER UN COMMENTAIRE

laissez votre commentaire
Veuillez entrer votre nom svp